Publié le 03/07/2024

Temps de lecture : 5 minutes

La lutte contre le changement climatique et la recherche d’une indépendance énergétique accrue poussent de nombreux pays à développer massivement les énergies renouvelables. En France, la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 a fixé un objectif ambitieux : 100 % d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2050.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mobiliser des investissements importants dans la construction de nouvelles centrales solaires, éoliennes et autres sources d’énergie renouvelable. C’est dans ce contexte que les Power Purchase Agreements (PPAs) émergent comme un nouveau modèle de financement prometteur.

Un Power Purchase Agreement (PPA) est un contrat de gré à gré long terme conclu entre un producteur d’énergie renouvelable et un consommateur, généralement une entreprise. Ce contrat stipule que le producteur fournira l’électricité produite par sa centrale au consommateur à un prix convenu sur une période déterminée, souvent entre 10 et 25 ans. Les PPA jouent un rôle essentiel dans le financement des projets d’énergie renouvelable, assurant des revenus stables pour les producteurs et des prix fixes pour les consommateurs.

Un PPA garantit un approvisionnement sécurisé en électricité pour le consommateur tout en assurant un flux de revenus stable au producteur. L’intérêt d’un PPA va au-delà de la simple transaction commerciale : il constitue un outil stratégique de gestion énergétique. En stabilisant les coûts énergétiques et en fournissant une énergie renouvelable fiable, le PPA permet aux entreprises de mieux planifier leurs dépenses énergétiques et de s’engager fermement dans des initiatives de durabilité environnementale.

Un Power Purchase Agreement (PPA) implique plusieurs acteurs qui jouent des rôles essentiels dans la mise en place et la gestion de ce contrat complexe.
Producteur d’énergie renouvelable
Le producteur est responsable de la génération d’électricité à partir de sources renouvelables telles que l’éolien, le solaire, la biomasse, ou la géothermie. Ce producteur peut être une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables, une entreprise de services publics ou un développeur de projets énergétiques.
Consommateur
Le consommateur est généralement une entreprise ou une institution qui achète l’électricité produite par le producteur. Ce consommateur peut être une entreprise industrielle, commerciale, ou encore une collectivité locale qui cherche à stabiliser ses coûts énergétiques et à réduire son empreinte carbone.
Agrégateur ou fournisseur
Dans les PPA indirects, des intermédiaires comme les fournisseurs ou agrégateurs agissent en tant que médiateurs entre producteurs et consommateurs. Ces intermédiaires, souvent appelés responsables d’équilibre, gèrent l’optimisation de la production et de la consommation d’énergie. Ils assument les risques liés aux fluctuations du marché et veillent à l’intégration efficace de l’électricité produite dans le réseau.

Il existe différents types de PPAs, qui se distinguent notamment par le type d’acheteur et le mode de livraison de l’électricité.

PPA physique vs PPA virtuel

La distinction fondamentale entre les PPAs physiques et virtuels réside dans le mode de livraison de l’électricité produite. Dans le cadre d’un PPA physique, l’électricité produite par le producteur transite physiquement via le réseau électrique national pour atteindre le consommateur. Ce type de PPA est généralement privilégié pour les grandes installations de production d’énergie renouvelable, tels que les parcs éoliens ou solaires de grande envergure.

En revanche, un PPA virtuel, ou financier, est un contrat entre un producteur d’énergie renouvelable et un acheteur pour vendre et acheter de l’électricité à un prix fixe ou dans une fourchette de prix, sans livraison physique directe d’électricité. L’énergie produite est vendue sur le marché, et l’acheteur reçoit des garanties d’origine. Ce modèle inclut un « Contract for Difference » (CfD), où le producteur verse la différence à l’acheteur si le prix de marché excède le prix convenu, et vice versa.

Les PPAs virtuels sont particulièrement adaptés aux petites installations de production d’énergie renouvelable ou aux consommateurs qui ne sont pas directement raccordés au réseau électrique. Ils offrent une flexibilité accrue et permettent de s’approvisionner en électricité renouvelable sans contraintes d’infrastructure, tout en stabilisant les revenus du producteur et en protégeant les deux parties contre la volatilité des prix du marché.

Corporate PPA vs Merchant PPA

Le Corporate PPA implique une relation directe entre une entreprise consommatrice et un producteur d’énergie renouvelable. Ce type de contrat permet à l’entreprise de sécuriser ses coûts énergétiques avec un prix fixé sur la durée du contrat, souvent entre 10 et 25 ans. En outre, l’entreprise réduit son empreinte carbone en s’approvisionnant en énergie renouvelable, ce qui améliore son image de responsabilité sociale et environnementale (RSE). Les Corporate PPAs peuvent être divisés en deux types principaux :

  • On-site PPA : L’entreprise installe des équipements de production d’énergie renouvelable, comme des panneaux solaires ou des éoliennes, directement sur son site pour consommer l’électricité produite.
  • Off-site PPA : L’entreprise signe un contrat avec un producteur d’énergie renouvelable externe, et l’électricité est produite à distance, souvent injectée dans le réseau et achetée à un prix convenu.

Le Merchant PPA est un accord où un producteur d’énergie renouvelable vend son électricité à un agrégateur, qui la revend sur le marché de gros. Le producteur est dans ce cas exposé aux fluctuations des prix du marché, entraînant des revenus variables et incertains. Ce type de PPA est souvent utilisé pour des projets de grande envergure où la production excède les besoins d’un seul consommateur.

La mise en œuvre d’un PPA implique plusieurs étapes cruciales pour les parties prenantes concernées.

1. Évaluation des besoins énergétiques

La première étape pour conclure un PPA consiste à analyser les besoins énergétiques de l’entreprise. Cela inclut l’analyse de la consommation actuelle et prévisionnelle, ainsi que les objectifs en matière de durabilité.

2. Sélection de la technologie et budget

L’acheteur doit identifier les sources d’énergie potentielles, telles que l’éolien, le solaire, la géothermie ou l’hydro-électricité. Chaque option a ses coûts et caractéristiques spécifiques, influençant le budget global du projet. Il est crucial de choisir une technologie adaptée aux besoins et aux contraintes financières de l’entreprise.

3. Formulation d’un appel d’offres (AO)

Après avoir collecté toutes les données nécessaires, un appel d’offres est lancé afin de sélectionner un agrégateur, incluant un cahier des charges qui précise :

  • La quantité d’électricité requise,
  • La technologie de production envisagée,
  • La région de production, un aspect crucial pour l’électricité verte, car les sources renouvelables dépendent fortement des conditions climatiques locales.

L’alternative aux appels d’offres standard est la négociation directe avec des producteurs, qui peuvent proposer spontanément leurs services. Cette méthode peut être avantageuse dans des contextes urgents, bien que l’appel d’offres demeure généralement l’option la plus compétitive.

Les fournisseurs intéressés doivent ensuite présenter leurs propositions, en mettant en avant leurs compétences et capacités à satisfaire les exigences de l’entreprise.

4. Réception et évaluation des offres

Les producteurs ou fournisseurs d’énergie soumettent leurs propositions en réponse à l’appel d’offres. Ces offres doivent démontrer leurs qualifications et capacités à satisfaire les besoins de l’entreprise. L’acheteur évalue les offres selon des critères comme le prix, la qualité, et l’expérience du fournisseur.

5. Négociation et sélection de l’offre

Après réception des offres, l’acheteur négocie les termes du contrat pour en obtenir les meilleures conditions possibles. Il choisit ensuite le fournisseur qui répond le mieux à ses critères.

6. Signature du PPA

Une fois le fournisseur sélectionné et les négociations conclues, le contrat PPA est signé.

Primeo Energie vous accompagne dans toutes les étapes de la conclusion d’un Power Purchase Agreement (PPA). Nos offres personnalisées s’adaptent aux besoins des consommateurs et des  producteurs. Nous fournissons également des services additionnels pour la certification et la valorisation des garanties d’origine (GO) et des garanties de capacité.

Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée.

Articles les plus récents


  • Corporate PPA : le décret du 27 juin 2024 introduit une autorisation obligatoire pour les contrats d’électricité renouvelable

    Corporate PPA : le décret du 27 juin 2024 introduit une autorisation obligatoire pour les contrats d’électricité renouvelable

    La loi n° 2023-175 du 10 mars 2023, relative à l’accélération de la production d’énergies renouvelables, introduit l’obligation pour les producteurs d’électricité renouvelable concluant un contrat de vente directe (Corporate PPA) d’obtenir une autorisation spécifique pour encadrer les ventes directes à des consommateurs finaux ou à des gestionnaires de réseaux pour leurs pertes. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 10/07/2024

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 10/07/2024

    La commission sénatoriale sur l’électricité propose de réduire la TVA sur la consommation de base de l’électricité de 20 % à 5,5 %, d’abaisser l’accise et de supprimer certaines contributions, afin de réduire les coûts pour les ménages. Lire plus


  • Power Purchase Agreements (PPAs) : piliers de la transition énergétique

    Power Purchase Agreements (PPAs) : piliers de la transition énergétique

    Un Power Purchase Agreement (PPA) est un contrat de gré à gré long terme conclu entre un producteur d’énergie renouvelable et un consommateur, généralement une entreprise. Lire plus