publié le 30/06/2022

Temps de lecture : 4 minutes
Une raffinerie de pétrole

Focus sur le marché de l’électricité

­Les points importants : Le Parlement européen a adopté la semaine dernière la réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) dans le cadre du paquet climat « Fit for 55. » Après l’échec du 8 juin dernier, les eurodéputés ont voté majoritairement en deuxième lecture en faveur de la proposition de compromis. Le Parlement européen est favorable à la suppression progressive, à partir de 2027, des quotas de CO2 gratuits pour les industries concernées, telles que l’acier, le ciment et la chimie. Ils seront remplacés par un mécanisme d’ajustement aux frontières des émissions de CO2.

Toutefois, dans un premier temps, seulement 7 % des importations en provenance des pays tiers seront soumises à la taxe carbone aux frontières et les quotas gratuits seront réduits de 7 %. Le mécanisme devrait être pleinement opérationnel d’ici 2032, c’est-à-dire que toutes les importations seront soumises à la taxe carbone aux frontières et que l’industrie ne recevra plus de quotas gratuits. En outre, 70 millions de quotas de CO2 seront retirés du marché pour la première fois en 2024, et 50 millions supplémentaires en 2026. La limite de CO2 doit être abaissée de 4,4 % par an à partir de 2024. Le Parlement européen doit maintenant négocier le paquet avec les représentants des gouvernements de l’UE afin d’aboutir à un texte législatif définitif.

Le groupe des sept démocraties les plus industrialisées (G7) est sur le point de parvenir à un accord sur le durcissement de ses sanctions contre la Russie. Les pays recherchent un mécanisme destiné à limiter le prix d’achat du pétrole russe. L’objectif est de contrecarrer la forte hausse des prix liée aux précédents paquets de sanctions à l’encontre des exportations d’énergie de Moscou. Les détails du plafonnement des prix du pétrole, avec la création d’un cartel d’acheteurs des pays occidentaux et de leurs alliés, et de l’interdiction des importations d’or, tous deux proposés par les États-Unis, sont en cours d’élaboration avant la fin du sommet du G7. L’un des objectifs des discussions est de maintenir le pétrole russe disponible sur les marchés mondiaux pour des clients tels que l’Inde et la Chine, ce qui pourrait contribuer à stabiliser les prix, actuellement environ deux fois plus élevés qu’avant la pandémie. Mario Draghi, premier ministre italien, a fait campagne pour que l’UE limite le prix des importations de gaz russe et voit dans la proposition de plafonnement des prix du pétrole un précédent qui pourrait ouvrir la voie à une limitation des paiements du gaz. L’Allemagne et d’autres pays de l’UE fortement dépendants du gaz russe ont jusqu’à présent refusé de limiter ou d’imposer un embargo sur l’approvisionnement en gaz, tandis que leurs gouvernements cherchent d’autres sources d’approvisionnement.

EDF, Engie et Totalenergies ont alertés sur les capacités de production d’énergie pour l’hiver prochain. Dans leur tribune, ils présentent les efforts mis en œuvre pour augmenter les capacités de production et la sécurité d’approvisionnement. Ayant mobilisé tous les moyens en leur pouvoir ou presque pour assurer la sécurité énergétique du pays, ils appellent à ce que des actions soient prises pour moduler la consommation. Dans le même temps, les réserves de gaz en France sont relativement bonnes pour atteindre un remplissage à l’automne, avec un remplissage à 59% contre 46% à la même période l’an passé. Par ailleurs, l’objectif de remplissage de 100% à l’automne pourrait se voir ralentie par des grèves sur les terminaux méthaniers suite à l’appel de la CGT.

De ce fait, la situation est plus qu’incertaine sur les échéances courtes sur le marché avec des prix en forte hausse jusqu’à fin 2023. Pour ce qui est des produits plus lointains, la situation semble plutôt se stabiliser ou s’apaiser.

Baseload 2023

Prix de clôture du 29/06/2022 :
352,79 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022:
+11,97 %

Baseload 2024

Prix de clôture du 29/06/2022 :
203,00 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
+2,53 %

Baseload 2025

Prix de clôture du 29/06/2022 :
168,60 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
-0,82 %

Peakload 2023

Prix de clôture du 29/06/2022 :
576,46 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
+8,60 %

Peakload 2024

Prix de clôture du 29/06/2022 :
390,76 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
-1,26%

Peakload 2025

Prix de clôture du 29/06/2022 :
343,33 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
+1,18 %

Les autres marchés de l’énergie


Gaz naturel :  La Russie a réduit l’approvisionnement en gaz par le gazoduc Nord Stream à 40 % de sa capacité. Cela a entraîné de fortes hausses de prix dans tous les délais de livraison, car cela complique le stockage et risque de compromettre l’approvisionnement en hiver. 

Gaz 2023

Prix de clôture du 29/06/2022:
97,25 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
+7,66 % 

Gaz 2024

Prix de clôture du 29/06/2022 :
65,50 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
+3,08 %

Gaz 2025

Prix de clôture du 29/06/2022 :
45,87 €/MWh

Variation depuis le 22/06/2022 :
-1,52 %

Pétrole : La crainte que les banques centrales n’amènent les économies à la récession en augmentant leurs taux d’intérêt a fait baisser les cours du pétrole. Mais pour les produits pétroliers, la demande reste élevée et l’offre limitée, ce qui constitue un soutien. 

Brent

Prix de clôture du 29/06/2022 : 116,26 $/bbl

Variation depuis le 22/06/2022 : +4,05 %


Droits d’émission CO2 : Les futures EUA n’ont connu qu’une légère hausse. L’évolution des prix de l’électricité et des combustibles fossiles a également été positive pour les prix des droits d’émission de CO2. Mais les craintes d’une récession dans les pays industrialisés ont freiné la hausse.   

CO2

Prix de clôture du 29/06/2022 : 91,23 €/t

Variation depuis le 22/06/2022 : +7,03 %


­Charbon : Les cotations des futures ICE sur le charbon de la zone ARA ont augmenté, mais nettement moins que les prix du gaz naturel et de l’électricité. Toutefois, les besoins en charbon sont également plus importants dans le nord-ouest de l’Europe.  

Charbon

Prix de clôture du 29/06/2022 : 252,00 $/t

Variation depuis le 22/06/2022 : -4,27 % 

Articles les plus récents


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 22/07/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 22/07/2022

    Le marché s’est intéressé cette semaine à la fin de la maintenance du gazoduc Nord Stream 1 ( NS1) de la mer Baltique. Les craintes étaient dirigées vers une possible prolongation de la maintenance, qui n’aura finalement pas lieu. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 30/06/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 30/06/2022

    Le Parlement européen a adopté la semaine dernière la réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) dans le cadre du paquet climat « Fit for 55. » Après l’échec du 8 juin dernier, les eurodéputés ont voté majoritairement en deuxième lecture en faveur de la proposition de compromis. Lire plus


  • Cédric Christmann devient le nouveau PDG de Primeo Energie

    Cédric Christmann devient le nouveau PDG de Primeo Energie

    Le conseil d’administration de Primeo Energie a élu Cédric Christmann, actuel directeur général de Primeo Energie AG, comme nouveau CEO du groupe Primeo Energie. Lire plus

Partager
Les plus lus