publié le 29/05/2024

Temps de lecture : 4 minutes

Les points importants

Nucléaire

La loi sur la sûreté nucléaire, objet de contestations pendant plus d’un an, a été promulguée et publiée au Journal officiel le 22 mai 2024. Ce texte marque le début de la relance de la filière nucléaire en France. Une des mesures phares de cette loi est la fusion de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) pour créer, en janvier 2025, l’Autorité de sûreté nucléaire et de radioprotection (ASNR). Cette nouvelle entité unique aura pour but de fluidifier les décisions liées aux nouvelles ambitions nucléaires de la France, qui prévoit la construction de six à quatorze nouveaux réacteurs.
La loi stipule que le règlement intérieur de l’ASNR devra garantir une distinction claire entre les agents chargés d’expertiser les dossiers et ceux prenant les décisions finales, afin de préserver la sûreté nucléaire. Toutefois, les détracteurs de cette fusion craignent une désorganisation du système et une possible atteinte à l’indépendance des décisions.
Par ailleurs, le président de la République a proposé la nomination de Pierre-Marie Abadie, actuel président de l’Andra, pour diriger l’ASNR. Abadie devrait succéder à Bernard Doroszczuk à la tête de l’ASN dès novembre 2024 et prendre officiellement les rênes de l’ASNR au 1er janvier 2025, si sa candidature est validée par les députés et sénateurs.

Les marchés de l’énergie


Electricité :

Un incendie s’est déclaré à la centrale nucléaire de Paluel, en Seine-Maritime, le mardi 28 mai 2024, vers 1h50. Le feu, situé hors de la zone nucléaire, a touché un transformateur de l’unité de production numéro 3, qui est maintenant à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre. L’incendie a été maîtrisé en moins de deux heures sans faire de blessés ni d’impact environnemental. EDF a assuré que cet arrêt n’affectera pas la distribution d’électricité dans la région. Les unités de production numéro 1 et 4 restent opérationnelles, tandis que l’unité numéro 2 est en maintenance. L’Autorité de Sûreté Nucléaire et la Préfecture de Seine-Maritime ont été informées de l’incident.

Baseload 2025

Prix de clôture du  28/05/2024 :
84,27 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
-1,45 %

Baseload 2026

Prix de clôture du 28/05/2024 :
64,76 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+3,35 %

Baseload 2027

Prix de clôture du 28/05/2024 :
59,96 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+3,97 %

Baseload 2028

Prix de clôture du 28/05/2024 :
59,00 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
-2,66 %

Peakload 2025

Prix de clôture du 28/05/2024 :
98,30 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+1,12 %

Peakload 2026

Prix de clôture du 28/05/2024 :
79,82 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+2,05%

Peakload 2027

Prix de clôture du 28/05/2024 :
79,63 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+3,28 %

Peakload 2028

Prix de clôture du 28/05/2024 :
74,18 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
3,86 %

Gaz

Le contrat de référence TTF en Europe a enregistré une baisse, influencé par plusieurs facteurs, notamment l’augmentation prévue de la production d’énergies renouvelables et des températures plus chaudes que la normale. Les températures supérieures à la moyenne devraient limiter la demande de gaz pour l’électricité jusqu’à ce que la demande de refroidissement des climatiseurs augmente. De plus, certains marchés bénéficieront d’une production d’énergie éolienne accrue, évinçant ainsi davantage le gaz de la chaîne de production d’électricité.
En Allemagne, principal consommateur de gaz en Europe, la production d’énergie éolienne devrait dépasser la norme saisonnière, contribuant à compenser toute baisse potentielle des importations de GNL. Cela permettrait aux expéditeurs de continuer à remplir les stocks européens malgré la baisse des importations de GNL, qui pourraient chuter à 1,9 milliards de m3 cette semaine.

Gaz 2025

Prix de clôture du 28/05/2024 :
37,79 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+0,12

Gaz 2026

Prix de clôture du 28/05/2024 :
32,27 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
+1,48 %

Gaz 2027

Prix de clôture du 28/05/2024 :
28,01 €/MWh

Variation depuis le 21/05/2024 :
0,21 %

Pétrole : 

Les prix du pétrole brut ICE Brent ont continué à baisser pour la quatrième semaine consécutive, atteignant leur niveau le plus bas depuis février. Cette baisse, dans un contexte géopolitique moins tendu, indique un marché mieux approvisionné que prévu, malgré les prévisions de déficit de l’offre des rapports de l’AIE, de l’EIA et de l’OPEP. Les contrats à terme sur le pétrole montrent une détente, avec des écarts de prix réduits pour les livraisons à court terme, reflétant une offre abondante et une demande plus faible que prévu.

Cette faiblesse des prix pourrait pousser l’OPEP+ à maintenir ses réductions de production lors de sa réunion du 2 juin. En moyenne hebdomadaire, les contrats Brent et WTI ont baissé d’environ 0,8 $/b, en partie à cause des positions baissières des fonds spéculatifs sur le Brent, atteignant leur niveau le plus élevé depuis novembre 2020. Le consensus des économistes reste stable à 85 $/b pour le Brent jusqu’à la fin de l’année

Brent

Prix de clôture du 28/05/2024 :  83,49 $/bbl

Variation depuis le 21/05/2024 : +1,41 % 


CO2 :  

Les émissions de gaz à effet de serre en France ont chuté de 5,8% en 2023, selon les données annoncées par le Premier ministre Gabriel Attal. Cette baisse fait suite à un recul de 2,7% en 2022. Malgré cette amélioration, la France reste en deçà de ses objectifs, visant une réduction de 50% de ses émissions d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2050. Le premier ministre a souligné ces progrès lors d’un meeting en Mayenne pour les élections européennes, affirmant que la France n’a « de leçons à recevoir de personne en matière d’efficacité écologique et environnementale ».

CO2

Prix de clôture du 28/05/2024 : 74,58 €/t

Variation depuis le 21/05/2024 : -2,19 %

Articles les plus récents


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 12/06/2024

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 12/06/2024

    La loi sur la sûreté nucléaire, objet de contestations pendant plus d’un an, a été promulguée et publiée au Journal officiel le 22 mai 2024. Ce texte marque le début de la relance de la filière nucléaire en France. Lire plus


  • Qu’est-ce que la puissance réactive ?

    Qu’est-ce que la puissance réactive ?

    La puissance réactive est une composante de la puissance électrique dans un circuit alternatif. Elle représente la partie de la puissance qui fait des va-et-vient entre la source et la charge, sans effectuer de travail utile. Contrairement à la puissance active, la puissance réactive se manifeste par des échanges d’énergie entre les éléments capacitifs et… Lire plus


  • Les aides pour l’installation de panneaux photovoltaïques en entreprise en 2024

    Les aides pour l’installation de panneaux photovoltaïques en entreprise en 2024

    L’État propose plusieurs aides financières pour l’installation de panneaux photovoltaïques disponibles pour la plupart des professionnels, qu’ils soient exploitants agricoles, industriels, collectivités territoriales ou entreprises du secteur tertiaire. Lire plus