publié le 22/07/2022

Temps de lecture : 4 minutes

Focus sur le marché de l’électricité

­Les points importants : Le marché s’est intéressé cette semaine à la fin de la maintenance du gazoduc Nord Stream 1 ( NS1) de la mer Baltique. Les craintes étaient dirigées vers une possible prolongation de la maintenance, qui n’aura finalement pas lieu. Les travaux qui avaient débuté lundi 11 juillet se sont achevés ce jeudi 21, et le gazoduc a redémarré comme prévu.

Avant la maintenance, la capacité maximale du gazoduc de 55 milliards de mètres cube avait été constamment réduite à partir du 14 juin jusqu’à atteindre 60%, en raison de problèmes techniques, selon Gazprom. Il est reproché au Kremlin de faire des calculs politiques dans le contexte de la guerre russe en Ukraine et des sanctions prises par l’Occident à son encontre.

Depuis le début des travaux de maintenance, les marchés semblaient en attente. Les acteurs du marché ne semblaient guère enclins à prendre des positions plus importantes de sorte que l’environnement du marché reste encore peu liquide et très nerveux.

Le 15 juillet, Gazprom avait également accentué les incertitudes sur le marché en annonçant qu’une exploitation restait tout de même incertaine malgré la turbine à gaz nécessaire libérée par le Canada.

Mardi soir, en marge de la réunion de Téhéran, le chef du Kremlin avait évoqué une nouvelle réduction des livraisons de gaz par NS1 fin juillet si la turbine à gaz réparée au Canada n’était pas livrée à la Russie. Il serait également envisageable que Moscou utilise NS1 comme moyen de pression pour forcer la mise en service de son gazoduc NS2.

Ce mardi après-midi, Gazprom avait finalement annoncé que les travaux de maintenance seraient terminés à temps et que le gaz serait de nouveau livré à l’Europe via le gazoduc, même si pas nécessairement à pleine capacité. Le gazoduc a en effet redémarré à un flux de 47 millions de cm3/jour et les nominations pour la journée de jeudi ont été fixées à une moyenne de 64,5 millions de m3/jour, selon les données de l’opérateur du pipeline Nord Stream.

Les marchés boursiers ont réagi rapidement à l’annonce de la réouverture, en s’envolant en l’espace de quelques minutes. Le Dax a finalement clôturé avec une hausse de 2,5%. Les actions des producteurs d’énergie comme Uniper, E-ON et RWE se situaient également nettement dans la zone bénéficiaire. Sur le sujet du NS1, Gazprom et la Russie soufflent le chaud et le froid en mobilisant d’un côté les clauses de force majeure des contrats pour arrêter les livraisons et de l’autre annonçant la reprise des livraisons de gaz via ce gazoduc. Malgré une reprise des flux de gaz, c’est l’incertitude qui prime. En effet, l’augmentation des prix amène certains produits sur le marché de l’électricité à des niveaux extrêmes.

L’offre publique de rachat d’EDF par l’État français a permis à l’action de bondir de 15%. Les détracteurs de Poutine craignent qu’il ne joue avec le volume des livraisons en l’augmentant ou en le diminuant à sa guise.

D’après les données sur le stockage de gaz, le niveau de stockage en Allemagne est actuellement d’environ 65%. Uniper Energy Storage, le plus grand opérateur allemand de stockage, a commencé depuis le début de la semaine dernière à puiser du gaz dans les réservoirs pour remplir ses obligations contractuelles de livraison suite à l’arrêt des livraisons russes. Les réservoirs d’Uniper représentent environ 25% de la capacité totale allemande.

Baseload 2023

Prix de clôture du 21/07/2022 :
452,00 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-5,51 %

Baseload 2024

Prix de clôture du 21/07/2022 :
246,24 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-6,32 %

Baseload 2025

Prix de clôture du 21/07/2022 :
205,75€/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-0,07 %

Peakload 2023

Prix de clôture du 21/07/2022 :
817,83 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
+4,97 %

Peakload 2024

Prix de clôture du 21/07/2022 :
496,34 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-0,47 %

Peakload 2025

Prix de clôture du 21/07/2022 :
437,58 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
+12,31 %

Les autres marchés de l’énergie


Gaz naturel : Les contrats à terme sur le marché gazier ont partiellement compensé les hausses de ces dernières semaines, malgré les travaux de maintenance sur Nord Stream 1 (NS1) et la réduction des flux de gaz provenant de Norvège. L’approche de la fin des travaux de maintenance de NS1, qui soulève la question de la reprise des livraisons russes, tient le marché en haleine.

Gaz 2023

Prix de clôture du 21/07/2022:
128,99 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-8,66%

Gaz 2024

Prix de clôture du 21/07/2022 :
80,08 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-6,97 %

Gaz 2025

Prix de clôture du 21/07/2022 :
50,97 €/MWh

Variation depuis le 14/07/2022:
-7,29 %

Pétrole : La comparaison hebdomadaire est légèrement négative pour le Brent. La semaine dernière, le pétrole brut de la mer du Nord est en partie tombé sous la barre psychologique des 100 dollars le baril. La crainte d’une récession en Chine et les taux d’inflation élevés aux États-Unis ont pesé sur le marché.

Brent

Prix de clôture du 21/07/2022 : 103,86 $/bbl

Variation depuis le 14/07/2022 : +4,80 %


Droits d’émission CO2 : Les futures EUA ont connu une évolution plutôt calme la semaine dernière. Le marché du CO2 reste divisé entre des facteurs de soutien des prix tels qu’une augmentation possible de la production d’électricité au charbon en cas d’arrêt complet des livraisons de gaz russe après les travaux de maintenance habituels ce jeudi 21 juillet, et des facteurs de tension tels que les craintes persistantes de récession.   

CO2

Prix de clôture du 21/07/2022 : 78,11 €/t

Variation depuis le 14/07/2022 : -6,98%


­Charbon : Les cotations des futures de l’ICE sur le charbon ARA ont suivi la tendance baissière des marchés voisins (gaz et pétrole), chutant de plus de 11% en comparaison hebdomadaire. Malgré une forte demande en Europe, notamment en raison de la récente vague de chaleur, les réserves de charbon européennes sont pleines et le marché mondial du charbon semble bien approvisionné.

Charbon

Prix de clôture du 21/07/2022 : 253,60 $/t

Variation depuis le 14/07/2022 : -8,96 % 

Articles les plus récents


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 16/11/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 16/11/2022

    Le prix des marchés futurs et forwards décroît de façon continue sur 2023 depuis le début du mois de novembre, et ce malgré le retard dans les réouvertures des centrales nucléaires en France. En effet, 26 des 56 réacteurs sont toujours à l’arrêt en France, causant des incertitudes sur les ambitions de l’Etat à réouvrir 16 des réacteurs d’ici la fin de l’année, dont 11 dans le courant du mois. Lire plus


  • Jörg Klasen a été nommé CEO de Primeo Energie AG et membre du comité de direction du groupe Primeo Energie

    Jörg Klasen a été nommé CEO de Primeo Energie AG et membre du comité de direction du groupe Primeo Energie

    Le conseil d’administration de Primeo Energie a nommé à l’unanimité Jörg Klasen (né en 1970) au poste de CEO de Primeo Energie AG. Il prendra ses fonctions le 1er février 2023 et deviendra en même temps membre du comité de direction du groupe Primeo Energie. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 26/10/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 26/10/2022

    Après une grève de plusieurs semaines dans les centrales nucléaires françaises, la direction d’EDF et les syndicats se sont mis d’accord pour augmenter les salaires afin de dissiper les inquiétudes pesant sur la production avant l’hiver. Suite à l’annonce d’un accord, les grévistes ont relâché la pression sur les centrales électriques. Lire plus

Partager
Les plus lus