publié le 14/09/2023

Temps de lecture : 3 minutes

Les points importants

ÉLECTRICITÉ

Baisse des prix de l’électricité grâce au nucléaire et à l’hydroélectrique

Les prix de l’électricité sont à la baisse, et cela est principalement attribuable à la production nucléaire et à la croissance de la production hydroélectrique. Les bons niveaux de réserves de gaz en Europe permettent de minimiser les perturbations causées par les grèves dans le secteur du gaz en Australie et en Norvège ; respectivement importateur de 5 % et 25 % des quantités de gaz en Europe.

La tendance vers une baisse pérenne de la consommation d’énergie, associée à une augmentation significative des solutions de production renouvelable, joue également un rôle majeur dans la réduction des prix de l’électricité sur le marché des futures notamment sur les jours ouvrés en journée (produits peakload).


EDF lance une expérimentation pour l’après-ARENH

En prévision de la fin du dispositif ARENH en 2026, EDF a lancé une expérimentation sous forme d’appels d’offres pour les produits calendaires 2027 et 2028. Cette initiative vise à évaluer l’intérêt des fournisseurs pour de tels produits tout en soutenant l’évolution du parc de production et en stabilisant les prix moyens à long terme. 

Les marchés de l’énergie


Electricité : sur le marché de l’électricité, les cotations ont reculé la semaine dernière, malgré de fortes fluctuations du marché du gaz. Compte tenu de la récente augmentation rapide de la production des centrales nucléaires françaises de 35 à 41 GW, la tendance générale reste baissière.

Baseload 2024

Prix de clôture du 13/09/2023 :
134,86 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 :
-0,14 %

Baseload 2025

Prix de clôture du 13/09/2023 :
123,00 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 :
-3,65%

Baseload 2026

Prix de clôture du 13/09/2023 :
108,13 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 :
-5,67 %

Baseload 2027

Prix de clôture du 13/09/2023 :
100,48 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 :
-1,20 %

Peakload 2024

Prix de clôture du 13/09/2023 :
161,43 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 : -4,64 %

Peakload 2025

Prix de clôture du 13/09/2023 :
161,07 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 : -8,19 %

Peakload 2026

Prix de clôture du 13/09/2023 :
141,40 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 : -10,34 %

Peakload 2027

Prix de clôture du 13/09/2023 :
114,35 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 : -4,23 %

Gaz naturel : les marchés européens du gaz se sont montrés très volatils au cours de la semaine sous revue. Bien que les prix aient augmenté avec le début de la grève d’avertissement sur les installations de GNL de Chevron en Australie, les facteurs baissiers dominent actuellement, tels que les stocks élevés, les températures clémentes et la reprise des flux de gaz vers l’Europe à partir de lundi prochain après la fin des travaux de maintenance en Norvège.

Gaz 2024

Prix de clôture du 13/09/2023 : 52,63 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 :
+4,57 % 

Gaz 2025

Prix de clôture du 13/09/2023 :
48,33 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 :
+3,67 %

Gaz 2026

Prix de clôture du 13/09/2023 :
39,97 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 : +4,47 %

Gaz 2027

Prix de clôture du 13/09/2023 :
33,50 €/MWh

Variation depuis le 06/09/2023 : +6,74 %

Pétrole : sur les marchés pétroliers internationaux, les cotations ont augmenté la semaine dernière et le Brent a franchi pour la première fois cette année la barre des 90 dollars US le baril. La hausse des prix a fait suite à l’annonce par l’Arabie Saoudite de la prolongation jusqu’à la fin de l’année de ses baisses de production volontaires actuelles d’un million de barils par jour. La Russie souhaite également maintenir sa baisse de production volontaire de 300 000 barils par jour.

Brent

Prix de clôture du 13/09/2023 : 91,88 $/bbl

Variation depuis le 06/09/2023 : +1,41 % 


Droits d’émission CO2 : le future EUA arrivant à échéance en décembre 2023 à l’ICE a affiché une tendance à la baisse la semaine dernière. Si, comme prévu, la demande de certificats liée à la production d’électricité fossile a augmenté en raison de la faiblesse de l’injection d’énergies renouvelables, la demande d’électricité en Europe reste modérée en raison du ralentissement conjoncturel. De plus, l’utilisation élevée des capacités des centrales nucléaires françaises limite le recours au gaz et au charbon pour la production d’électricité.

Prix de clôture du 13/09/2023 : 83,01 €/t

Variation depuis le 06/09/2023 : -0,79 % 


­Charbon :  Les futures de l’ICE sur le charbon ont évolué à la baisse faute de nouvelles impulsions pour le marché du charbon. En raison de la faiblesse de la demande en Europe, les stocks de charbon de l’UE ont atteint leur plus haut niveau depuis deux mois. En outre, avec la baisse des prix du gaz, la compétitivité des centrales au charbon pour la production d’électricité continue de se dégrader.

Charbon

Prix de clôture du 13/09/2023 : 131,65 $/t

Variation depuis le 06/09/2023 : +7,91 % 

Articles les plus récents


  • Communiqué : Primeo Energie suspend sa collaboration avec le courtier Energies France

    Communiqué : Primeo Energie suspend sa collaboration avec le courtier Energies France

    Nous avons appris avec stupéfaction les méthodes imputées au courtier Energies France dans le reportage « Cash Investigation » diffusé jeudi 22 février sur France 2. Primeo Energie condamne fermement toutes les pratiques, trompeuses ou visant à profiter de la complexité de la réglementation pour dévier le consommateur des offres les plus compétitives. De telles pratiques lèsent… Lire plus


  • Prix de l’électricité en 2024 : aides maintenues par l’État pour réduire les coûts de l’électricité pour les TPE et PME

    Prix de l’électricité en 2024 : aides maintenues par l’État pour réduire les coûts de l’électricité pour les TPE et PME

    En 2024, le gouvernement renouvelle son dispositif d’aide en maintenant l’ « amortisseur électricité » pour les entreprises et collectivités. Il est financé par l’Etat et appliqué par les fournisseurs, qui opèrent une réduction directement sur les factures. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 14/02/2024

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 14/02/2024

    L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en France a déclaré que le démarrage de l’EPR de Flamanville (1,6 GW) à la mi-2024, tel que souhaité par EDF, n’était pas garanti. Le président de l’ASN, Bernard Doroszczuk, a indiqué que la mise en service serait « très tendue » en raison de l’attente d’éléments cruciaux pour prendre une décision.… Lire plus