publié le 12/06/2024

Temps de lecture : 4 minutes

Les points importants

Nucléaire

Le gouvernement français a donné le feu vert à EDF pour les travaux préparatoires à la construction de deux réacteurs EPR 2 à Penly, en Seine-Maritime. Ces travaux, qui commenceront progressivement cet été et dureront trois ans et demi, incluent le terrassement, la création de routes, et la mise en place de mesures pour la faune et la flore. Cette étape est cruciale pour le programme nucléaire français visant à ajouter au moins six nouveaux réacteurs. La construction des réacteurs proprement dite nécessitera un décret d’autorisation supplémentaire, avec un objectif d’achèvement du premier réacteur en 2035.

Les marchés de l’énergie


Electricité :

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, se rendra à Belfort le 14 juin pour officialiser la reprise par EDF des activités nucléaires de General Electric. Cette cession, qui a été retardée en raison de tractations prolongées, notamment à cause de la présence de Rosatom parmi les clients, permettra à EDF de fabriquer à nouveau les turbines Arabelle en France. Cette reprise fait partie des engagements de l’État pour doubler la production d’énergies renouvelables électriques, notamment avec la construction de six nouveaux réacteurs EPR de deuxième génération, assurant ainsi du travail à l’usine de Belfort.

Baseload 2025

Prix de clôture du  11/06/2024 :
73,16 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
-5,15%

Baseload 2026

Prix de clôture du 11/06/2024 :
62,68 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+1,87%

Baseload 2027

Prix de clôture du 11/06/2024 :
59,11 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+2,71%

Baseload 2028

Prix de clôture du 11/06/2024 :
59,56 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+2,58%

Peakload 2025

Prix de clôture du 11/06/2024 :
87,50 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
-5,80%

Peakload 2026

Prix de clôture du 11/06/2024 :
80,00 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+2,92%

Peakload 2027

Prix de clôture du 11/06/2024 :
79,14 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+1,85%

Peakload 2028

Prix de clôture du 11/06/2024 :
74,82 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+2,65%

Gaz

Le prix du gaz européen a atteint son plus haut niveau de l’année à cause de la fermeture d’un gazoduc norvégien reliant la Norvège au Royaume-Uni. Le contrat à terme du TTF néerlandais a bondi de plus de 13%, atteignant 37,69 euros par MWh. La fermeture est due à des problèmes opérationnels sur la plateforme Sleipner Riser nécessitant des réparations, entraînant une réduction significative des livraisons de gaz. Malgré cette hausse, les prix restent inférieurs aux records observés après l’invasion russe de l’Ukraine.

D’autre part, en France et en juillet, le prix du gaz augmentera en moyenne de 11,7%, principalement en raison de la hausse des cours du gaz et des tarifs des réseaux de distribution. Cette augmentation portera le tarif du MWh à environ 130 euros, toujours inférieur au niveau de janvier. La hausse des factures de gaz s’explique par l’augmentation des coûts de l’acheminement sur le réseau, ainsi que par la réduction de la consommation de gaz, due aux efforts de sobriété, qui a entraîné une augmentation des coûts fixes du réseau par unité de consommation. Certains fournisseurs d’énergie ont déjà prévenu leurs clients de la répercussion de cette hausse sur les offres indexées sur les prix du marché, tandis que les offres à prix fixe ne seront pas affectées.

Gaz 2025

Prix de clôture du 11/06/2024 :
36,71 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+0,11 % 

Gaz 2026

Prix de clôture du 11/06/2024 :
31,96 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+1,66 %

Gaz 2027

Prix de clôture du 11/06/2024 :
28,00 €/MWh

Variation depuis le 04/06/2024 :
+1,35%

Pétrole : 

La semaine dernière, le marché pétrolier a connu de fortes fluctuations à cause des décisions de l’OPEP+ et des données économiques décevantes aux États-Unis concernant l’emploi. Le prix du Brent est tombé à son plus bas niveau en quatre mois, atteignant 78,8 $/b (-5,0 %) en moyenne hebdomadaire, tandis que le WTI a chuté à 74,5 $/b (-5,1 %). Malgré une baisse de près de 9 % lundi dernier, le Brent a commencé à se redresser pour atteindre à nouveau les 80 $/b en fin de semaine. Les analystes prévoient que cette remontée se poursuivra, estimant que le marché a surréagi aux annonces de l’OPEP+.

L’OPEP+ a annoncé son intention d’augmenter progressivement la production à partir d’octobre, tout en précisant qu’elle ajusterait ses actions en fonction des conditions du marché. Les ministres de l’énergie saoudien et le vice-Premier ministre russe ont souligné cette flexibilité. Les fondamentaux du marché pétrolier restent solides, avec des stocks bas et une demande en reprise, suggérant une tendance haussière à moyen terme. L’AIE, l’EIA et l’OPEP devraient confirmer cette analyse dans leurs prochains rapports, prévoyant un déficit d’offre de 0,3 Mb/j au second semestre, ce qui devrait soutenir les prix autour de 85 $/b au troisième trimestre.

Brent

Prix de clôture du 11/06/2024 :  81,06 $/bbl

Variation depuis le 04/06/2024 : +5,35% 


CO2 :  

Le contrat carbone européen de référence a atteint son plus bas niveau en près d’un mois suite aux élections au Parlement européen. Cette baisse est due aux progrès des partis politiques moins ambitieux en matière de climat notamment les partis d’extrême droite. Il est probable que la droite parvienne à bloquer la nouvelle législation climatique en raison des coûts qu’elle impose aux ménages et aux industries. Le contrat EUA du 24 décembre était vu à 70,65 euros la tonne, en baisse de 0,74 euro sur la journée, après avoir atteint un creux de 69,28 euros la tonne, le plus bas depuis le 16 mai.

CO2

Prix de clôture du 11/06/2024 : 70,63 €/t

Variation depuis le 04/06/2024 : -2,35 %


Charbon :

Les prix du charbon européen ont chuté à leur niveau le plus bas en trois semaines, en raison d’une demande faible, d’une offre abondante et de prix du gaz plus bas. Le contrat API 2 du mois à venir a baissé de 1,60 dollar pour atteindre 109 dollars la tonne, son plus bas depuis le 17 mai sur Ice Futures. Cette baisse a été accentuée par une production accrue d’énergie solaire et éolienne la semaine dernière, tandis que les prix du gaz plus bas ont également exercé une pression sur le marché du charbon.

Charbon

Prix de clôture du 11/06/2024 :  118,63 €/t

Variation depuis le 04/06/2024 : -4,76%

Articles les plus récents


  • Corporate PPA : le décret du 27 juin 2024 introduit une autorisation obligatoire pour les contrats d’électricité renouvelable

    Corporate PPA : le décret du 27 juin 2024 introduit une autorisation obligatoire pour les contrats d’électricité renouvelable

    La loi n° 2023-175 du 10 mars 2023, relative à l’accélération de la production d’énergies renouvelables, introduit l’obligation pour les producteurs d’électricité renouvelable concluant un contrat de vente directe (Corporate PPA) d’obtenir une autorisation spécifique pour encadrer les ventes directes à des consommateurs finaux ou à des gestionnaires de réseaux pour leurs pertes. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 10/07/2024

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 10/07/2024

    La commission sénatoriale sur l’électricité propose de réduire la TVA sur la consommation de base de l’électricité de 20 % à 5,5 %, d’abaisser l’accise et de supprimer certaines contributions, afin de réduire les coûts pour les ménages. Lire plus


  • Power Purchase Agreements (PPAs) : piliers de la transition énergétique

    Power Purchase Agreements (PPAs) : piliers de la transition énergétique

    Un Power Purchase Agreement (PPA) est un contrat de gré à gré long terme conclu entre un producteur d’énergie renouvelable et un consommateur, généralement une entreprise. Lire plus