publié le 08/06/2023

Temps de lecture : 3 minutes

Les points importants

ÉLECTRICITÉ

Les exports d’électricité de la France vers ses voisins ont atteint leur plus haut niveau en mai, exportant 7 TWh, en partie grâce à une augmentation de la production nucléaire et à une faible demande dans le marché domestique selon RTE. 

Les énergies renouvelables ont aussi battu des records ce mois dernier. La filière éolienne a augmenté sa production de 72%, soit 3,5 TWh sur un an grâce à une météo venteuse et la croissance du parc éolien français. De sa part la production solaire a atteint 12,78 GW le 3 mai à 14h, un nouveau record historique.

Cependant, ces records ne sont pas suffisants pour atteindre les objectifs en matière de production renouvelable. Xavier Piechaczyk , Président de RTE, a annoncé que la France doit doubler sa production renouvelable d’ici à 2030, ce qui représente 250 TWh d’électricité verte. Un rapport officiel sera publié en septembre détaillant les nouveaux objectifs à atteindre avec un focus sur une accélération nécessaire pour le déploiement des filières solaire et éolien terrestre pour ensuite se concentrer sur le déploiement en masse de l’éolien en mer à partir de 2030.

Au niveau européen, un vote aura lieu le 19 juillet à la Commission de l’énergie du Parlement européen sur sa recommandation pour la réforme du marché d’électricité européen. L’un de points de discussion est le changement de la réglementation européenne pour inclure les marchés de capacité, mécanisme qui existe en France depuis 2017. Ce vote servira pour la suite des discussions avec le Conseil des ministres de l’UE pour se mettre d’accord sur un texte commun concernant la réforme du marché. Parmi les supporters des marchés de capacité se trouve l’Espagne, qui envisage de valider ce type de mécanisme et d’avoir son propre marché de capacité. 

Les marchés de l’énergie


Electricité : Après la chute de la semaine dernière, un retournement est survenu en début de semaine. Toutefois, il était plutôt lié à un problème technique. D’un point de vue fondamental, le marché est très bien approvisionné cette semaine aussi et mardi matin, le marché spot et le marché à terme ont connu une nouvelle baisse.

Baseload 2024

Prix de clôture du 07/06/2023 :
161,75 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 :
+1,23 %

Baseload 2025

Prix de clôture du 07/06/2023 :
125,00 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 :
+3,39 %

Baseload 2026

Prix de clôture du 07/06/2023 : 105,00 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 :
+3,88 %

Peakload 2024

Prix de clôture du 07/06/2023 :
248,59 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 : -0,57%

Peakload 2025

Prix de clôture du 07/06/2023 :
200,58 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 : +2,30%

Peakload 2026

Prix de clôture du 07/06/2023 :
154,63 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 :
+2,74%

Gaz naturel : Après un début de semaine haussier, les prix du gaz ont continué à reculer mardi matin, poursuivant la tendance baissière des dernières semaines sur le marché au comptant et sur le marché à terme. Des maintenances sont à prévoir du côté des solutions d’imports venant de la Russie et de la Norvège mais l’accroissement des capacités de livraisons GNL et la baisse de la demande Chinoise semblent préserver le marché d’une nouvelle hausse.

Gaz 2024

Prix de clôture du 07/06/2023 : 42,76 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 :
-4,07 % 

Gaz 2025

Prix de clôture du 07/06/2023 :
41,20 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 :
-1,53 %

Gaz 2026

Prix de clôture du 07/06/2023 :
34,86 €/MWh

Variation depuis le 31/05/2023 : +2,69%

Pétrole : Le marché pétrolier reste volatil. Après la réaction haussière des marchés liée à d’éventuelles coupes de production de l’OPEP+, les prix du pétrole ont de nouveau baissé en début de semaine.

Brent

Prix de clôture du 07/06/2023 : 76,95 $/bbl

Variation depuis le 31/05/2023 : +5,90% 


Droits d’émission CO2 : Le marché du CO2 a aussi connu en début de semaine une contre-réaction haussière par rapport aux dernières semaines. Le ralentissement de l’économie et la plus faible utilisation du charbon dans le mix européen devrait amener une stabilisation ou une baisse du prix du CO2 dans les prochaines semaines.

CO2

Prix de clôture du 07/06/2023 : 83,54 €/t

Variation depuis le 31/05/2023 : +3,11 % 


­Charbon : Le recul des prix du gaz naturel continue de peser sur le prix du charbon. La hausse du début de semaine semble plutôt être un contre-mouvement technique. D’un point de vue fondamental, le charbon devrait également connaître une baisse au cours des prochaines semaines. 

Charbon

Prix de clôture du 07/06/2023 : 105,47 $/t

Variation depuis le 31/05/2023 : +11,90 %

Votre avis nous intéresse !

Primeo Energie vous envoie une newsletter toutes les deux semaines sur l’actualité des marchés de l’énergie.
Notre objectif est de permettre à nos clients et aux acteurs de l’énergie de suivre les évolutions et les tendances sur les marchés de l’énergie.
Merci de bien vouloir consacrer quelques minutes à répondre à cette petite enquête.

Articles les plus récents


  • Communiqué : Primeo Energie suspend sa collaboration avec le courtier Energies France

    Communiqué : Primeo Energie suspend sa collaboration avec le courtier Energies France

    Nous avons appris avec stupéfaction les méthodes imputées au courtier Energies France dans le reportage « Cash Investigation » diffusé jeudi 22 février sur France 2. Primeo Energie condamne fermement toutes les pratiques, trompeuses ou visant à profiter de la complexité de la réglementation pour dévier le consommateur des offres les plus compétitives. De telles pratiques lèsent… Lire plus


  • Prix de l’électricité en 2024 : aides maintenues par l’État pour réduire les coûts de l’électricité pour les TPE et PME

    Prix de l’électricité en 2024 : aides maintenues par l’État pour réduire les coûts de l’électricité pour les TPE et PME

    En 2024, le gouvernement renouvelle son dispositif d’aide en maintenant l’ « amortisseur électricité » pour les entreprises et collectivités. Il est financé par l’Etat et appliqué par les fournisseurs, qui opèrent une réduction directement sur les factures. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 14/02/2024

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 14/02/2024

    L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en France a déclaré que le démarrage de l’EPR de Flamanville (1,6 GW) à la mi-2024, tel que souhaité par EDF, n’était pas garanti. Le président de l’ASN, Bernard Doroszczuk, a indiqué que la mise en service serait « très tendue » en raison de l’attente d’éléments cruciaux pour prendre une décision.… Lire plus