publié le 02 juin 2022

Temps de lecture : 4 minutes
Une raffinerie de pétrole la nuit tombée
Une raffinerie de pétrole | © Getty Image via Canva

Focus sur le marché de l’électricité

­Les points importants : Depuis près d’un mois maintenant, on remarque que le prix de l’électricité futur se trouve dans un tunnel de prix d’une amplitude de 5%. Cette phase de marché est la plus longue observée récemment depuis la hausse des prix de l’énergie. Elle s’explique par les incertitudes prégnantes sur les capacités de production et d’approvisionnement, pour lesquelles une amélioration rapide et pérenne ne semble pas envisageable. Ces limites semblent alors constituer une limite basse des prix de l’électricité à un niveau tout de même élevé. Du côté de la limite haute, la résistance trouve une explication aussi. En effet le niveau actuellement observé sur le prix futur pour une année pleine est au-delà du prix spot observé sur les mois d’hiver 2022. Cette différence anticipe les différents risques auxquels nous sommes confrontés et leur évolution dans les mois et années à venir. Un manque de liquidité particulier aussi se fait ressentir sur ces produits et l’on remarque que de nouvelles incitations fortes à investir dans des projets de production d’énergies renouvelables pourraient pallier ce manque sur les échéances lointaines.

Les efforts de l’UE en vue d’un embargo pétrolier à l’encontre de la Russie ont eu un effet haussier ces derniers jours. En outre, la Chine a assoupli quelques autres mesures de confinement, ce qui devrait entraîner une hausse de la demande. La hausse actuelle des prix s’explique toutefois par l’unification de l’UE. Les États de l’UE et les chefs de gouvernement se sont mis d’accord sur un embargo partiel qui s’appliquerait à une grande partie des importations par bateau, ce qui représente les deux tiers des importations totales. Les importations par pipeline doivent rester possibles. Des pays comme la Hongrie, la Slovaquie et la République Tchèque peuvent toujours s’approvisionner en pétrole à partir de l’oléoduc de Droujba. Selon les données de l’UE, environ un tiers des livraisons totales sont acheminées par Droujba. Celui-ci approvisionne des raffineries en Allemagne, en Hongrie, en Slovaquie, en République Tchèque et en Pologne. En Allemagne, la raffinerie de Schwedt et une partie de la production chimique de Leuna dépendent du pétrole de cet oléoduc russe.

Le différent sur le commerce des droits d’émission se poursuit. L’UE prévoit de modifier le système européen d’échange de quotas d’émission. Au fond, la Commission européenne veut vendre des certificats de CO2 actuellement stationnés dans la réserve de stabilité du marché (MSR). Si l’industrie y est favorable, le changement prévu n’est pas bien accueilli par le secteur de l’énergie et les organisations de protection du climat. L’industrie espère obtenir ainsi plus de certificats sur le marché et de ce fait, une stabilisation, voire une réduction du prix du CO2. La MSR a été introduite en 2019 dans le but de réduire les excédents d’EUA sur le marché du CO2 ou d’éviter la formation d’excédents supplémentaires. À partir de 2023, tous les quotas de la MSR dépassant le volume des enchères de l’année précédente seront annulés. Aujourd’hui, la Commission européenne prévoit de mettre aux enchères 250 millions de certificats de la réserve au cours des prochaines années et d’injecter les 20 milliards d’euros visés dans le fonds d’aide contre le coronavirus. Le fonds d’aide COVID-19 doit être utilisé pour encourager les investissements qui réduisent la dépendance à l’égard des importations d’énergie russes. Cela perturbe le secteur de l’énergie, car il s’agit d’un détournement de sa fonction et il n’existe donc plus de voie fiable pour réduire les émissions.

Baseload 2023

Prix de clôture du 01/06/2022 :
307,53 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
+2,21 %

Baseload 2024

Prix de clôture du 01/06/2022 :
217,75 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
-0,05 %

Baseload 2025

Prix de clôture du 01/06/2022 :
191,50 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
-0,04 %

Peakload 2023

Prix de clôture du 01/06/2022 :
524,83 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
+0,54 %

Peakload 2024

Prix de clôture du 01/06/2022 :
391,47 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
+0,63 %

Peakload 2025

Prix de clôture du 01/06/2022 :
332,92 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
-0,02 %

Les autres marchés de l’énergie


Gaz naturel : Les prix du gaz naturel ont chuté dans la plupart des zones de marché du continent européen. En raison des importations élevées de GNL et des livraisons stables en provenance de Russie via Nord Stream, la situation de l’approvisionnement permet d’augmenter les stocks, ce qui réduit la prime de risque. 

Gaz 2023

Prix de clôture du 01/06/2022:
73,68 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
+0,95 %

Gaz 2024

Prix de clôture du 01/06/2022 :
54,49 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
-1,23 %

Gaz 2025

Prix de clôture du 01/06/2022 :
46,75 €/MWh

Variation depuis le 25/05/2022:
-3,06 %

Pétrole : Le Brent a renoncé à la stagnation entre 100 et 115 dollars US le baril et s’est envolé. Le climat s’est dégradé et le marché craint à nouveau un déficit de l’offre, maintenant que l’UE soit parvenue à se mettre d’accord sur des sanctions à l’encontre du pétrole russe, malgré l’opposition de la Hongrie. 

Brent

Prix de clôture du 01/06/2022 : 116,29 $/bbl

Variation depuis le 25/05/2022 : +1,98 %


Droits d’émission CO2 : Le marché est soutenu par un faible volume d’enchères cette semaine et la semaine suivante, ce qui augmente généralement la demande. De plus, la faible production éolienne soutient la demande d’EUA.  

CO2

Prix de clôture du 01/06/2022 : 88,92 €/t

Variation depuis le 25/05/2022 : +5,37 %


­Charbon : Les cotations des futures de l’ICE sur le charbon ont d’abord fortement augmenté durant la troisième semaine de mai. Mais la semaine dernière, elles ont chuté encore plus fortement pour le trimestre et l’année suivants, de sorte que la comparaison sur deux semaines pour ces délais de livraison s’est révélée négative. 

Charbon

Prix de clôture du 01/06/2022 : 251,00 $/t

Variation depuis le 25/05/2022 : -8,86 % 

Articles les plus récents


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 22/07/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 22/07/2022

    Le marché s’est intéressé cette semaine à la fin de la maintenance du gazoduc Nord Stream 1 ( NS1) de la mer Baltique. Les craintes étaient dirigées vers une possible prolongation de la maintenance, qui n’aura finalement pas lieu. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 30/06/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 30/06/2022

    Le Parlement européen a adopté la semaine dernière la réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) dans le cadre du paquet climat « Fit for 55. » Après l’échec du 8 juin dernier, les eurodéputés ont voté majoritairement en deuxième lecture en faveur de la proposition de compromis. Lire plus


  • Cédric Christmann devient le nouveau PDG de Primeo Energie

    Cédric Christmann devient le nouveau PDG de Primeo Energie

    Le conseil d’administration de Primeo Energie a élu Cédric Christmann, actuel directeur général de Primeo Energie AG, comme nouveau CEO du groupe Primeo Energie. Lire plus

Partager
Les plus lus