publié le 07/04/2023

Temps de lecture : 4 minutes

L’Union européenne est la troisième plus grosse consommatrice du monde d’énergie et représente 10 % de la consommation énergétique primaire, derrière la Chine (26,5 %) et les Etats-Unis (15,6 %).

En 2021, l’Union européenne a consommé environ 1,4 milliard de tonnes équivalent pétrole (tep) d’énergie primaire pour une population de 447 millions d’habitants, comprenant l’énergie importée ainsi que celle produite pour satisfaire les besoins des ménages, des entreprises et des industries.

La tonne d’équivalent pétrole (tep) est l’unité de référence pour mesurer la quantité d’énergie produite ou consommée. Elle représente la quantité d’énergie contenue dans une tonne de pétrole brut et elle exprime dans une unité commune la valeur énergétique des diverses sources d’énergie. Pour l’électricité, 1 tep vaut 11,63 MWh.

Quels sont les objectifs européens pour combattre l’urgence climatique ?

Face à l’urgence climatique et à la hausse des prix de l’énergie, amorcée à l’été 2021 et transformée en crise énergétique en 2022 avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’Europe a choisi de réduire considérablement sa consommation d’énergie d’ici les 7 prochaines années.

En juillet 2021, la Commission européenne avait présenté un texte pour le « Pacte vert » visant à réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’Europe d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 1990. Un objectif final supérieur à la première proposition de la Commission, qui était de 9 %, mais inférieur aux 14,5 % demandés par les membres du Parlement européen.

Vendredi 10 mars 2023, le Parlement européen a passé un accord sur l’efficacité énergétique du continent, visant à une diminution de 11,7 % de la consommation d’énergie finale de l’UE pour 2030. Un accord qui prévoit que les pays s’engagent pour une amélioration de la transition énergétique en vue de l’objectif de neutralité carbone d’ici à 2050.

Comment l’Union Européenne prévoit-elle de diminuer sa consommation énergétique ?

Actuellement, trois stratégies ont été proposées pour lutter contre la précarité énergétique :

  • La rénovation énergétique des bâtiments publics ;
  • Le financement de dispositifs pour aider les personnes en difficulté ;
  • La mise en place d’un « système de gestion de l’énergie » pour les entreprises.

Les États membres de l’Union européenne sont tenus de rénover au moins 3 % des bâtiments publics chaque année et de décarboner complètement les systèmes de chauffage et de climatisation des villes de plus de 45 000 habitants d’ici 2050. Les États doivent également investir dans l’efficacité énergétique des particuliers, en mettant en place des modèles de financement innovants et des offres de “prêts verts”.

En priorité, les mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique doivent être mises en place pour les personnes touchées par la précarité énergétique, les usagers vulnérables, les ménages à faibles revenus et les personnes vivant dans des logements sociaux. Pour les entreprises les plus énergivores, qui consomment plus de 23 GWh par an, la mise en place d’un système de gestion d’énergie sera obligatoire.

Quelle est la composition du mix énergétique européen?

En Europe, le pétrole reste dominant. La plupart de l’énergie employée, environ 70 %, est d’origine fossile.

Le mix énergétique européen se répartit ainsi en :

  • 36,3 % pétrole et produits dérivés ;
  • 22,3 % des gaz naturels ;
  • 15,5 % d’énergies renouvelables et biocarburants ;
  • 13,1 % nucléaire* ;
  • 11,5 % charbon ;
  • 0,9 % des déchets non-renouvelables ;
  • 0,4 % autres énergies fossiles.

*L’énergie nucléaire, source énergétique fabriquée à partir de la fission d’atomes d’uranium, est exploitée dans certains pays européens: la Belgique, la Bulgarie, la République Tchèque, la Finlande, la France, l’Allemagne, la Hongrie, les Pays-Bas, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, l’Espagne et la Suède.

Quelle est la différence avec le mix énergétique français ?

La répartition du mix énergétique européen reste très différente du portefeuille énergétique français dont la consommation se présente ainsi :

  • 40 % nucléaire
  • 28,1 % pétrole
  • 15,8 % des gaz naturels
  • 12,9 % d’énergies renouvelables (EnR), composées par :
    • 4,4 % biomasse solide
    • 2,4 % hydraulique hors pompage
    • 1,9 % autres
    • 1,6 % éolien
    • 1,3 % de biocarburants
    • 1,3 % des pompes à chaleur
  • 2,5 % de charbon
  • 0,8 % des déchets non-renouvelables

Qui consomme le plus d’énergie en Europe ?

Voici les 10 pays qui consomment le plus d’énergie dans l’Union Européen :

  • L’Allemagne : 267 Mtep
  • La France : 224,4 Mtep
  • (Le Royaume-Uni : 175 Mtep)
  • L’Italie : 145, 3 Mtep
  • L’Espagne : 112,1 Mtep
  • La Pologne : 104 Mtep
  • Les Pays-Bas : 60,8 Mtep
  • La Belgique : 48,8 Mtep
  • La Suède : 43,8 Mtep
  • La Tchéquie : 39,6Mtep
  • La Roumanie : 33,1 Mtep

En revanche, les pays de l’Union européenne qui consomment le moins d’énergie sont : Malte avec une consommation énergétique de 0,8 Mtep, Chypre (2,3 Mtep) et puis le Luxembourg (4,2 Mtep).

Mtepmillion de tonne équivalent pétrole. Unité de mesure de l’énergie utilisée par les économistes de l’énergie pour comparer les énergies entre elles. C’est l’énergie produite par la combustion d’une tonne de pétrole moyen, ce qui représente environ 11 600 kWh.

Quelle est la quantité de GES produite en Europe?

Vu que le pétrole est encore la source la plus largement exploitée pour la production énergétique, on atteste que, dans le continent européen, environ 75 % des émissions de gaz à effet de serre sont dérivées de la combustion de carburants.

Lundi 20 mars 2023 , le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), a publié son dernier rapport signalant une augmentation sans précédent des émissions de gaz à effet de serre, causant un réchauffement de la surface de la Terre d’environ 1,1 °C, dont 1,07° dûs aux activités humaines depuis l’ère préindustrielle (1850-1900).

En Europe, les principaux secteurs émetteurs de GES sont :

  • Le transport, dont l’aviation produit 25,8 % de GES;
  • La production industrielle d’électricité, de chaleur et d’autres combustibles dérivés : 24 % ;
  • L’électricité et la chaleur utilisée par les ménages, les commerces et les institutions : 14 % ;
  • Les industries manufacturières et la construction : 11,6 % ;
  • L’agriculture : 10,3 % ;
  • Les procédés industriels et l’utilisation des produits : 9,1 % ;
  • La gestion des déchets : 3,1 % ;
  • Les émissions fugitives de carburants : 1,8 %.

Articles les plus récents


  • Segmentation des contrats d’électricité : comprenez toutes les catégories de C1 à C5

    Segmentation des contrats d’électricité : comprenez toutes les catégories de C1 à C5

    La segmentation des contrats de fourniture d’électricité en C1, C2, C3, C4 et C5 a été introduite par Enedis ou les ELD (Entreprises Locales de Distribution) en 2016 suite à la disparition des tarifs réglementés de vente (TRV) d’EDF pour les professionnels, notamment les Tarifs Jaune et Vert. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 15/05/2024

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 15/05/2024

    La mise en service de l’EPR de Flamanville marque une étape significative pour l’avenir du nucléaire en France. Après un retard de 12 ans, le chargement de combustible a enfin débuté suite à l’approbation de l’Autorité de sûreté nucléaire. Lire plus


  • Contrats d’électricité pour les entreprises : quelle option choisir entre contrat unique, CARD et CART ?

    Contrats d’électricité pour les entreprises : quelle option choisir entre contrat unique, CARD et CART ?

    En tant qu’entreprise, le choix d’un contrat d’électricité peut s’avérer complexe face à la diversité des offres et de termes techniques. Différents types de contrat d’électricité sont possibles, notamment le contrat d’électricité unique et les contrats CARD et CART. Lire plus

Sources :

Insee. (s. d.). https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1355#:~:text=Cette%20unit%C3%A9%20est%20utilis%C3%A9e%20pour,954%20kg%20d’essence%20moteur.

Eurostat. (s. d.). Eurostat. https://ec.europa.eu/eurostat/

Toute l’Europe. (2022, 20 octobre). La consommation d’énergie dans les Etats membres de l’Union européenne. Touteleurope.eu. https://www.touteleurope.eu/environnement/la-consommation-d-energie-dans-les-etats-membres/