La centrale nucléaire Cattenom, en Lorraine, avec ses 4 réacteurs en marche
Centrale de Cattenom en Lorraine | Crédit : Stéphane Etienne / Canva

Depuis plusieurs mois, le parc nucléaire français voit sa production réduite en raison de problèmes de corrosions rencontrés sur les réacteurs de plusieurs centrales. De plus, le parc vieillissant est également confronté à des arrêts prévus, que ce soit pour les visites décennales ou les examens nécessaires à la prolongation de la durée de vie des réacteurs au-delà de quarante ans.

En conséquence, une grosse baisse de production, et EDF contraint d’ajuster son estimation de production pour 2022 à 280-300TWh. Un niveau de production de 280 TWh serait le plus bas enregistré depuis 34 ans et bien en dessous des 360,7 TWh de l’année dernière.

Selon les dernières nouvelles en date, douze réacteurs, actuellement tous à l’arrêt, sont concernés par les contrôles de corrosion sous contrainte.

EDF indique dans un communiqué de presse datant du 18 mai poursuivre son programme de contrôle et préparer la réparation des portions de tuyauteries concernées par les corrosions sous contrainte.

Globalement , EDF a confirmé la présence de corrosions sous contraintes à proximité de soudures des circuits RIS (circuit d’injection de sécurité) et RRA (circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt) sur les 4 tranches Civaux 1, Chooz 1, Chooz 2 et Penly 1.

Les tranches Flamanville 1 et 2 sont également sous le coup de corrosions sous contrainte détectées sur des portions de tuyauteries des circuits auxiliaires du circuit primaire principal

La tranche Cattenom 3 présente quant à elle des fissures au niveau des soudures du circuit d’injection de sécurité (RIS).

Concernant les autres unités, les contrôles se poursuivent sur Civaux 2, Bugey 3, Bugey 4, et Golfech 1.

EDF a également prévu des tests de détection des corrosions sur 5 réacteurs lors de leurs arrêts de maintenance réguliers cette année : Tricastin 3, Gravelines 3, Dampierre 2, Blayais 1, St Laurent 2.

Il est également prévu à partir du deuxième semestre 2023 un contrôle entrainant des « arrêts intermédiaires » pour Penly 2, Saint-Alban 2, Paluel 2 et Cattenom 1. À ce stade, et dans l’attente de la réalisation des contrôles et des réparations, l’estimation de la production nucléaire du parc français pour 2023, soit 300-330 TWh, n’est pas modifiée.

Etat des lieux des centrales du parc nucléaire français:

Belleville-sur-Loire

  • 2 réacteurs
  • Mise en service : 1987 – 1988
  • Production moyenne annuelle : 14,98 TWh

Blayais

  • 4 réacteurs
  • Mise en service 1981 – 1983
  • Production moyenne : 24,55 TWh

Bugey

  • 4 réacteurs
  • Mise en service 1972 – 1979 
  • Production moyenne annuelle 14,9 TWh

Actuellement à l’arrêt :

  • Bugey 3 et Bugey 4 : contrôles et investigations sur de possibles corrosions.

Cattenom

  • 4 réacteurs
  • Mise en service : 1986 – 1991
  • Production moyenne : 31,18 TWh

Actuellement à l’arrêt : 

  • Cattenom 3 : présente des fissures au niveau des soudures du circuit d’injection de sécurité (RIS) à l’arrêt jusqu’au 14 août 2022

 Chinon

  • 4 réacteurs 
  • Mise en service : 1981 – 1987
  • Production moyenne : 22,2 TWh

Actuellement à l’arrêt : 

  • Chinon 3 : La présence de corrosions sous contrainte a été localisée sur une soudure du circuit RRA. 
  • Chinon 4 :  En arrêt programmé pour visite partielle depuis le 5 février dernier.

Chooz

  • 2 réacteurs 
  • Mise en service en 1996-1997
  • Production moyenne : 13,67 TWh

Actuellement à l’arrêt : 

  • Chooz 1 et 2 : EDF a confirmé la présence de corrosions sous contraintes à proximité de soudures des circuits RIS (circuit d’injection de sécurité) et RRA (circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt). Les centrales sont à l’arrêt jusqu’au 31 décembre 2022

Civaux

  • 2 réacteurs
  • Mise en service 1997 – 1999
  • Production moyenne :  12,37 MWh

Actuellement à l’arrêt :

  • Civaux 1 : présence de CSC à proximité de soudures des circuits RIS (circuit d’injection de sécurité) et RRA (circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt).
  • Civaux 2 :  contrôles et investigations sur de possibles corrosions 

Cruas

  • 4 réacteurs
  • Mise en service : 1983-1985
  • Production moyenne : 21,7 TWh

Dampierre

  • 4 réacteurs
  • Mise en service : 1980 – 1981
  • Production moyenne :  20 TWh

Flamanville

  • 2 réacteurs, 1 EPR en construction
  • Mise en service 1985 – 1986
  • Production moyenne annuelle : 18 TWh

Actuellement à l’arrêt : 

  • Flamanville 1 et 2 : Corrosion sous contrainte (CSC) détectées sur des portions de tuyauteries des circuits auxiliaires du circuit primaire principal. 
  • Flamanville 1 : à l’arrêt jusqu’au 25 décembre 2022
  • Flamanville 2 : à l’arrêt jusqu’au 9 octobre 2022

Golfech

  • 2 réacteurs
  • Mise en service 1990 – 1993
  • Production moyenne : 16 TWh 

Actuellement à l’arrêt :

  • Golfech 1 : Contrôles et investigations sur de possibles corrosions

Gravelines

  • Plus grande centrale du pays
  • 6 réacteurs
  • Mise en service : 1980 – 1985
  • Production moyenne par ans : 32,6 TWh

Nogent-sur-Seine

  • 2 réacteurs
  • Mise en service 1987 – 1988
  • Production moyenne : 15,71 TWh

Palluel

  • 4 réacteurs
  • Mise en service 1984 – 1986
  • Production moyenne : 25,4 TWh

Penly

  • 2 réacteurs 
  • Mise en service 1990 – 1992 
  • Production moyenne : 16,5 TWh

Actuellement à l’arrêt : 

  • Penly 1 : EDF a confirmé la présence de corrosions sous contraintes à proximité de soudures des circuits RIS (circuit d’injection de sécurité) et RRA (circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt). 
  • Penly 2 : 

Saint Alban

  • 2 réacteurs
  • Mise en service 1985 – 1986
  • Production moyenne annuelle 17,49 TWh

Saint-Laurent-des-Eaux

  • 2 réacteurs
  • Mise en service : 1981
  • Production moyenne : 9 TWh

Tricastin

  • 4 réacteurs
  • Mise en service en 1980 – 1981
  • Production moyenne : 23,79 TWh

Articles les plus récents


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 14/09/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 14/09/2022

    Depuis la fin du mois d’août, le gazoduc Nord Stream 1 a cessé de fournir du gaz à l’Europe. Cet arrêt pour une maintenance de 3 jours avait déjà été anticipé par les marchés pour être de plus longue durée. Les marchés ont donc connu des pics de prix à plus de 1 100 €/MWh pour l’année prochaine et des niveaux de volatilité sans précédent. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 22/07/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 22/07/2022

    Le marché s’est intéressé cette semaine à la fin de la maintenance du gazoduc Nord Stream 1 ( NS1) de la mer Baltique. Les craintes étaient dirigées vers une possible prolongation de la maintenance, qui n’aura finalement pas lieu. Lire plus


  • L’actualité sur les marchés de l’énergie – 30/06/2022

    L’actualité sur les marchés de l’énergie – 30/06/2022

    Le Parlement européen a adopté la semaine dernière la réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) dans le cadre du paquet climat « Fit for 55. » Après l’échec du 8 juin dernier, les eurodéputés ont voté majoritairement en deuxième lecture en faveur de la proposition de compromis. Lire plus

Sources :

https://www.montelnews.com/fr/news/1317850/edf-confirme-son-objectif-nuclaire-pour-2022-%C3%A0-295-315-twh

https://www.montelnews.com/fr/news/1314018/edf-trouve-des-signes-de-possible-corrosion-sur-4-racteurs

https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/edf-12-reacteurs-a-l-arret-en-raison-de-probleme-de-corrosion-pdg-2004147.php#:~:text=37mn%2002s%20(c)-,EDF%20%3A%20EDF%2D12%20r%C3%A9acteurs%20%C3%A0%20l’arr%C3%AAt%20en%20raison,de%20probl%C3%A8me%20de%20corrosion%2DPDG&text=PARIS%2C%2022%20f%C3%A9vrier%20(Reuters),sur%20un%20syst%C3%A8me%20de%20s%C3%A9curit%C3%A9.

https://www.montelnews.com/fr/news/1313090/des-fissures-de-corrosion-sur-un-8e-racteur-dedf–source

https://www.edf.fr/groupe-edf/ambition-neutralite-co2-pour-edf-a-l-horizon-2050/optimisation-et-trading/listes-des-indisponibilites-et-des-messages/liste-des-indisponibilites

https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/journalistes/tous-les-communiques-de-presse/point-actualite-nucleaire-du-18-mai-2022

https://www.sudouest.fr/economie/energie/energie-la-moitie-des-reacteurs-nucleaires-sont-a-l-arret-et-le-probleme-pourrait-durer-des-annees-10979781.php

Partager
Les plus lus