Retour sur la crise du coronavirus : entretien avec Éric Deruelle Directeur Général Délégué de Primeo Energie France

« Nous n’avons jamais vécu une telle crise »

La crise sanitaire du COVID-19 a laissé des traces en France, Primo Energie France fait tout pour répondre aux besoins de ses clients. Nous avons échangé avec Eric Deruelle, directeur général délégué de Primeo Energie France.

Eric Deruelle
M. Deruelle, éclairez-moi, le marché de l’énergie a-t-il déjà connu une telle crise ?

Nous avons effectivement connu des moments compliqués sur ce marché de la fourniture d’électricité et de gaz notamment à chaque épisode de canicule (été 2003, été 2018) ou lors des mouvements de grève nationaux, mais jamais ces évènements n’ont eu de telles répercussions sur notre activité. Non, nous n’avons jamais vécu une telle crise depuis que le marché s’est ouvert en France il y a plus de 20 ans !

Quelle a été la première chose que vous avez décidée de faire ?

La première action a consisté à protéger nos salariés en proposant notamment à ceux qui devaient prendre les transports en commun de faire du télétravail. Nous avons également équipé un certain nombre de salariés de vélos électriques.

Quand avez-vous décidé de réagir face à cette crise ?

Début mars, la société a mis à disposition de ses salariés du gel hydroalcoolique et dès le 16 mars, Primeo Energie s’est organisée pour que l’ensemble de ses salariés puisse assurer une continuité de service en télétravail.

De quelle manière Primeo Energie France s’est-elle organisée pour le confinement ?

Comme évoqué, notre activité est compatible avec le télétravail. Tous nos outils, nos logiciels, nos dossiers sont accessibles à distance. Toutes nos lignes téléphoniques ont été basculées sur nos téléphones portables. Nous avions déjà commencé à mettre en place la dématérialisation de nos factures, de nos contrats. Le traitement des factures de nos fournisseurs, les échanges de documents avec nos clients, tels que les fixations, les mandats … tous ces documents sont actuellement échangés et signés par voie électronique.

Comment avez-vous pu répondre aux besoins des clients ?

Nous avons immédiatement rassuré nos clients sur plusieurs points. Le premier est bien entendu sur le fait que la continuité de fourniture, qui dépend des producteurs et des gestionnaires de réseaux, serait assurée. Nous avons pour cela régulièrement des échanges avec les gestionnaires Enedis pour l’électricité et GRDF pour le gaz. Nous avons par ailleurs proposé aux clients qui en faisaient la demande un étalement de leurs paiements.

Comment estimez-vous les dommages que la crise a causés à l’économie française ?

Sans être devin, nous appréhendons comme tout le monde les conséquences de cette crise sans précédent. Nous sommes malheureusement conscients qu’il y aura des effets sur notre économie. Certains immédiatement visibles et d’autres que nous allons découvrir au fil des mois à venir.

Qu’avez-vous mis en place pour les clients concernant les reports de factures suite aux annonces du gouvernement ?

Avant même la publication des textes officiels, nous avons informé nos clients sur les projets de textes et leur application. Nous avons voulu rassurer les clients les plus touchés par cette crise en les incitant à nous contacter afin de trouver des solutions adaptées à leur situation car nous considérons que chaque client est dans un cas différent. Ainsi, nous avons proposé plusieurs centaines d’échéanciers à nos clients.

De quelle façon travaille actuellement la société Energy Management face à la volatilité sur les marchés de l’énergie ?

La société est effectivement doublement impactée par la baisse de la consommation des clients et celle des prix de l’électricité, qui, cumulées, occasionnent des ventes à perte sur les marchés de gros. Notre équipe Energy Management remet donc à jour quotidiennement les prévisions de consommation de nos clients.

Comment Primeo Energie France va-t-elle sortir de cette crise ?

La revente à perte évoquée ci-dessus et les difficultés financières de certains clients, qui augmentent le risque d’impayés, sont de nature à fragiliser nos résultats 2020. Il faut cependant relativiser lorsque nous comparons notre situation à celle de certains de nos clients qui n’ont plus aucune activité. De plus, par rapport à d’autres fournisseurs, la société dispose d’une trésorerie et d’un actionnariat extrêmement solides, à même de nous accompagner et nous permettre de traverser cette crise.

Catégorie

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *