Aller à l'aperçu des communiqués

Haute tension: dernière ligne droite

C'est la dernière ligne droite: le SIDEL (syndicat intercommunal d'électricité) et EBM ont lancé l'avant-dernier chantier d'enfouissement d'une ligne à haute tension sur le réseau électrique d'EBM dans la région frontalière: la ligne qui relie Leymen à Liebenswiller. « Il restera ensuite quelques centaines de mètres entre Leymen et Rodersdorf, qui relient le réseau alsacien au réseau suisse. Et ce sera fini », précise Gilbert Fuchs, président du SIDEL.

Coût des opérations : 250 000 euros HT. Le chantier s’est aussi fait grâce à des subventions : 61 000 euros du FACE (fonds d’amortissement des charges d’électrification), et 24 352 euros du Département.

« C'est une démarche d'amélioration continue de notre réseau en Alsace. Elle est inscrite dans les gènes de notre coopérative », explique Eric Wagner, directeur d'EBM Réseau de Distribution. Car l'enfouissement, s'il a des avantages en matière de cadre de vie, améliore aussi la qualité de fourniture du courant – il y a moins de risques liés aux intempéries.

L'enfouissement du réseau haute tension a démarré dans les années soixante-dix. Mais elle a connu un coup d'accélérateur, ces quatre dernières années, sous l’impulsion du SIDEL en tant qu’autorité concédante et avec le concours EBM. « Un partenariat très productif qui va nous permettre d’accélérer la mise en sous-terrain des derniers mètres de réseau encore aérien, ce qui permet de sécuriser l’alimentation des clients », souligne Gilbert Fuchs en faisant notamment référence aux démarches entreprises auprès du FACE et du Conseil Général du Haut-Rhin, qui est un fond d’aide nationale dédié à ce type de financement.

« En fait, précise Eric Wagner, les aides du FACE et du Conseil Général sont arrivées à point pour concilier deux choses : l'effort exceptionnel que nous avons fait en investissement plus de neuf millions d'euros dans le nouveau poste source de Hésingue, stratégique pour assurer la sécurité de l'approvisionnement en électricité du réseau alsacien et la poursuite de notre politique d'enfouissement des lignes à haute tension. »

Cela permettra donc, d'ici à quelques mois, d’avoir quasiment 0% de lignes aériennes en HT, malgré la nature très rurale du réseau, « avec les distances importantes qui y sont associées », ajoute Eric Wagner.

EBM est également aux côtés des communes, chaque fois que cela est possible, pour enterrer des lignes basse tension en plus du programme haute tension. Cela a encore été le cas récemment avec les travaux réalisés à Liebenswiller, rue d’Oltingue au travers du SIDEL qui s’est également porté maître d’ouvrage du projet. 400 mètres de réseau en fil nu, et le raccordement de 18 habitations en technique souterraine. Coût total :125 000 euros, dont 17 000 euros de subvention du FACE (fonds d’amortissement des charges d’électrification), et 8 889 euros du Département.

Mais Eric Wagner le rappelle : « La qualité de fourniture, c'est deux choses : le réseau et les hommes. ». EBM, s’efforce d’associer les deux. « Nous avons la chance de conserver un service de proximité pour l'entretien du réseau, avec un directeur, deux contremaîtres et six monteurs sur place. Des équipes qui travaillent sur le réseau parfois depuis plus de 30 ans, et qui ont une connaissance intime du terrain. » Des équipes « disponibles, soudées, disponibles 24h sur 24 » qui ont été formées aux travaux sous tension et rendent possible ce miracle: tendre vers le zéro minute de temps de coupure.