Aller à l'aperçu des communiqués

De la chaleur propre issue de la biomasse

La nouvelle centrale biomasse qui alimentera le réseau de chaleur de la Ville de Saint-Louis sera officiellement inaugurée le 18 octobre prochain. Cette centrale est unique en France: elle a été conçue avec des techniques qui lui permettent d'avoir un rendement énergétique très élevé.

La société EBM Thermique exploite une nouvelle centrale à Saint-Louis, en France, qui fournit chaleur et électricité à plusieurs milliers de foyers grâce à la biomasse. Toute l'installation a été planifiée, réalisée et financée par la filiale d'EBM. La centrale biomasse, qui valorise de surcroit par condensation la chaleur des fumées de combustion, est unique dans son genre en France. Elle permet de substituer des quantités conséquentes d’énergie fossile et ainsi de réduire les émissions de CO2 de 9’000 tonnes par an.

La Ville de Saint-Louis a déjà été distinguée pour sa gestion de l'énergie : elle se trouve parmi les vingt villes récompensées dans le cadre du concours national des villes, dans la catégorie Gestion des ressources naturelles et des énergies.

La Ville de Saint-Louis a décidé de confier la gestion et la modernisation de son réseau de chaleur à EBM Thermique, depuis le premier juillet 2011. Le réseau, qui mesure 8,2 kilomètres, fournit en chaleur et en eau chaude quelques 3'000 logements. 34’000 mégawatts. heure sont vendus chaque année.

Les travaux de construction de la nouvelle centrale biomasse ont débuté alors même que le gros œuvre du bâtiment qui l'abrite n'était pas terminé. En juillet 2013, après de nombreux tests, la centrale biomasse a fourni pour la première fois du courant au réseau français d'EBM et de la chaleur pour le chauffage urbain de la Ville de Saint-Louis.

La technique de la chaudière finlandaise a ceci de particulier qu’elle ne brûle pas la biomasse sur une grille. Elle est mise à feu après qu’on l’ait projetée dans un mélange d’air et de sable bouillonnant à 850°C. C’est ainsi qu’on atteint un rendement de combustion optimal. La vapeur produite par échange de chaleur dans le foyer passe ensuite dans deux turbines qui sont reliées à un générateur. C’est ce générateur qui produit l’électricité.

La chaleur résiduelle, elle, alimente le réseau de chaleur via un échangeur. En parallèle, la chaleur latente contenue dans la vapeur d’eau des fumées est récupérée grâce à un condenseur laveur et réinjectée dans le circuit énergétique. In fine, les fumées rejetées qui passent par de nombreux filtres et ce laveur contiennent une quantité très faible de poussières.

Les techniques de supervision et de contrôle les plus modernes surveillent et dirigent les différentes composantes de ce bijou technologique, une installation de 17,3 mégawatts.

La centrale biomasse couvre 90% des besoins du réseau urbain de Saint-Louis. Et, en même temps, elle produit chaque année 27 millions de kWh d’électricité, ce qui représente la consommation de 10’000 ménages. La centrale consomme chaque année quelques 50’000 tonnes de biomasse. Celle-ci provient de fournisseurs de bois-énergie locaux et de déchets issus de l’agriculture de la plaine d’Alsace et est prélevée dans un rayon maximal de 100 kilomètres autour de Saint-Louis.