Aller à l'aperçu des communiqués

Chauffer avec de la glace, un miracle?

Dans sa stratégie d'approvisionnement, EBM mise sur le rendement énergétique et l'innovation. La société EBM Ecotec AG met actuellement en œuvre les premiers chauffages à accumulateur de glace dans les communes de Pratteln et de Nunningen dans le nord-ouest de la Suisse. Le système combine diverses sources d'énergie naturelle entre elles.

2013-à 35% au cours des deux prochaines années. EBM Ecotec AG met en œuvre des projets dans le secteur des énergies renouvelables et du haut rendement énergétique et réalise des installations de petite et de grande taille allant dans ce sens.

Le chauffage d'un bien avec de la glace semble presque un miracle, mais c'est bel et bien possible. Tout le monde a appris à l'école que l'eau accumule la chaleur naturellement. En revanche, peu de personnes savent que l'eau restitue une grande quantité d'énergie lorsqu'elle gèle, appelée chaleur de cristallisation. Cette chaleur se dégage lorsqu'une matière passe de l'état liquide à l'état solide.

Ce procédé est plus connu dans les chaufferettes, dans lesquelles une solution saline sursaturée cristallise suite à un phénomène mécanique et restitue de la chaleur. Lorsqu'un litre d'eau gèle, il produit une quantité d'énergie thermique de 0,1 kWh environ. Ceci correspond à peu près à la quantité d'énergie nécessaire pour chauffer 1 litre d'eau de 0 à 80 °C. 125 litres de glace produisent donc pratiquement la même quantité d'énergie qu'un litre de fioul.

Le principe de fonctionnement du chauffage à accumulateur de glace consiste en des panneaux solaires spéciaux installés sur le toit, qui pendant la saison chaude recueillent la chaleur ambiante de l'air, l'énergie de rayonnement du soleil et la restituent dans un réservoir d'eau souterrain d'une contenance de 10000 litres par le biais d'un système de circuit fermé. Dans ce réservoir d'eau, la température peut monter jusqu'à 35 degrés Celsius. Pendant la période de chauffage, une pompe à chaleur électrique extrait continuellement de la chaleur du réservoir d'eau et la restitue à un niveau de température plus élevé au système de chauffage.

Si la température dans l'accumulateur continue à baisser, le processus de cristallisation de l'eau commence, dégageant ainsi de l'énergie. Ce processus peut être utilisé jusqu'à ce que toute l'eau se soit transformée en glace. L'originalité de l'accumulateur à glace est sa capacité à se régénérer: si la glace fond sous l'effet naturel de la chaleur, de l'énergie est à nouveau approvisionnée à l'eau. Cette énergie peut ensuite être récupérée par la pompe à chaleur et transformée en chaleur de chauffage. Lorsqu'elle gèle, l'eau prend plus de volume. Le ballon, ainsi que le réservoir sont construits de telle manière à résister à cette dilatation.

L'investissement dans un chauffage à accumulateur de glace est peut-être plus important que pour un système de chauffage traditionnel, les coûts de fonctionnement en revanche sont bien moins élevés, permettant ainsi d'amortir le surcoût en quelques années seulement. Dans ce cadre, le chauffage à accumulateur de glace présente un rendement énergétique particulièrement élevé: ce système permet en effet de produire 4 à 5 unités de chaleur pour une unité d'électricité. Par rapport aux combustibles fossiles, la quantité d'émissions de CO2 est jusqu'à 75% moins élevée.

Les chauffages à accumulateur de glace ont fait leurs preuves à plusieurs reprises déjà. Dans les régions qui n'autorisent pas le perçage d'un trou pour une sonde géothermique, le chauffage à accumulateur de glace constitue une alternative intéressante.