Aller à l'aperçu des communiqués

AD 2012 empreinte par des départs

La 114ème assemblée ordinaire des délégués s'est déroulée hier au KUSPO de Münchenstein. Hans Büttiker, qui occupait de manière méritante le poste de CEO d'EBM depuis de nombreuses années est parti sous moult applaudissements. Le nouveau CEO, Conrad Ammann a jeté un regard vers le futur.

Le CEO sortant, Hans Büttiker a expliqué qu'EBM avait rapidement élargi ses investissements dans le secteur des énergies renouvelables au cours des dernières années. Selon lui, la nouvelle stratégie d'approvisionnement s'est fixée pour objectif de garantir un approvisionnement en énergie des clients EBM provenant à 80% d'énergies renouvelables d'ici 2050, en harmonie avec la politique en matière d'énergie de la Confédération. Le nouveau CEO, Conrad Ammann a souligné, dans son discours de prise de fonction, qu'il soutenait à 100% la nouvelle stratégie d'approvisionnement de l'entreprise. À son avis, EBM doit prendre ses responsabilités sur les plans écologique, économique et social dans le futur. Il a rappelé qu'EBM n'est pas un simple îlot sur le marché de l'électricité en pleine ouverture. EBM doit en effet prendre une orientation ciblée sur le marché et compatible avec l'Europe. Le président du conseil d'administration, Alex Stebler a souligné, dans son discours présidentiel, qu'il trouvait réjouissant «que les secteurs des énergies renouvelables et du rendement énergétique se soient développés pour devenir des secteurs d'activités importants».

Résultat d'exploitation sur une base solide
Le bilan 2011 d'EBM clôture pour la première fois de son histoire avec des pertes de 165,5 millions de francs. La raison de cette somme négative dans la comptabilité réside dans le fait qu'EBM évalue la participation à l'Alpiq, ainsi qu'à ses pertes nettes de l'année 2012 selon sa participation au capital propre. Ces pertes comptables constituent une circonstance relevant du simple calcul, sans conséquence sur la trésorerie. Si l'on exclut le résultat de l'Alpiq, il reste un bénéfice de 15,1 millions de francs. Le CFO, Cédric Christmann a donc souligné qu'EBM dispose toujours d'un fondement financier solide. Malgré un environnement économique difficile, EBM a su renforcer sa position sur le marché. Le chiffre d'affaires réalisé par EBM a augmenté de 5,8% par rapport à l'année précédente pour atteindre 353,2 millions de francs. Toutes les sociétés opérationnelles d'EBM, qui quant à elles ont terminé l'année 2011 avec une croissance réjouissante, ont contribué à ce résultat positif.

Les délégués ont approuvé le rapport annuel, le bilan et l'utilisation des bénéfices proposée par le conseil d'administration à l'unanimité. Parmi les bénéfices, deux millions de francs ont été transférés au fonds énergétique d'EBM. Ainsi, EBM soutient avec réussite ses coopérateurs qui investissent dans les énergies renouvelables ou souhaitent utiliser l'énergie de manière plus efficace.

Réponse concernant la stratégie d'approvisionnement
La demande formulée par la déléguée Heidi Schaub au nom de la commune de Muttenz l'année passée a reçu une réponse. Cette demande réclamait en effet l'élaboration d'un scénario de retrait d'EBM de l'énergie nucléaire, avec une liste détaillée du mix d'électricité. Dominik Baier, membre de la direction EBM, a expliqué de manière approfondie la stratégie d'approvisionnement et les mesures prises par EBM afin de garantir un approvisionnement en énergie provenant à 80% minimum d'énergies renouvelables à l'horizon 2050. Puis, il a donné des informations détaillées sur les puissances reçues des centrales hydrauliques, des petites centrales hydrauliques, des installations photovoltaïques dans la zone de desserte, la suppression du plafonnement RPC, ainsi que les différentes mesures de soutien. La proposition de Heidi Portmann, déléguée d'Arlesheim de réaliser une étude sur la mise en œuvre du modèle de découplage sur le marché libéralisé a été approuvée par les délégués. Par «découplage», l'on entend la dissociation de la quantité d'énergie vendue des bénéfices des distributeurs d'énergie.

Élections au conseil d'administration
Les conseillers Xavier Caitucoli (Paris), Gilbert Fuchs (Hagenthal-le-Bas) et Bernard Schmitter (Saint-Louis) ont candidaté à leur réélection. Leur mandat a été confirmé par les délégués pour une nouvelle période allant jusqu'en 2016. L'assemblée a également élu Richard Jauslin, 1959, Arlesheim, CEO H. Obrist & Co. AG; Thomas Kübler, 1965, Büsserach, responsable des clients institutionnels de Baumann &Cie Banquiers et Elisabeth Schneider-Schneiter, 1964, Bienne-Benken, conseillère nationale pour rejoindre le conseil d'administration EBM. Sont partis du conseil d'administration Philipp Flury, Kleinlützel (20 ans de conseil d'administration) et Dr. Peter Tobler, Reinach (28 ans de conseil d'administration).

Selon les statuts, les délégués suivants d'EBM partent en fin d'année:Rudolf Felber, Binningen (Delegierter seit 2001); Ernst Koeninger, Metzerlen (1972); Bernhard Glutz, Münchenstein (1988); Karl Grollimund, Muttenz (1972); Marcel Kratz, Saint-Louis (2005); Peter Fivian, Arlesheim (1992); Heidi Portmann, Arlesheim (1988); René Wiederkehr, Pfeffingen (1984); Bruno Saner, Aesch (1988); Joseph Munch, Hégenheim (2009); Christoph Erhardt, Reinach (1997); Peter Schweighauser, Bottmingen (1997); René Joray, Büsserach (1992); Felix Heiber, Dornach (2001); Maria Stampfli, Dornach (1997); Louis Schoeffel, Hagenthal-le-Bas (1976); Pierre Ritter, Neuwiller (1997).

Lors de l'assemblée des délégués, un hommage a également été rendu au CEO sortant, Hans Büttiker avec des applaudissements de longue durée pour son engagement exceptionnel. Dans son discours, Alex Stebler a souligné que M. Büttiker avait réussi à transformer la coopérative régionale en entreprise œuvrant avec réussite sur le plan international.